L’escrime décidera samedi de réintégrer ou non les athlètes russes

La Fédération internationale d’escrime (FIE), réunie en congrès samedi à Lausanne (Suisse), doit se prononcer en faveur ou non de la réintégration des athletes russes, alors que le président du comité olympique ukrainien appeale au maintien de leur mise au banc of international competitions.

C’est l’heure du choix pour les federations nationales d’escrime, réunie à Lausanne (Suisse) à l’occasion du congrès de la Fédération internationale d’escrime (FIE). The world representatives of the discipline are called to vote, on the same day, for or against the reintegration of Russian athletes into international competitions.

After mars dernier, the FEI a un président par intérim, Emmanuel Katsiadakis, puisque the Russian-Ouzbek oligarque Alisher Ousmanov, facing the sanctions of the Union européenne en raison de la guerre menée par la Russie en Ukraine, s’est mis en retract. He l’avait été réélu par acclamation à Lausanne in November dernier pour son 4e mandat de président de la Fédération internationale d’escrime.

L’ensemble des fédérations membres de la FIE ont reçu, jeudi, une lettre du président de la Fédération ukrainienne d’escrime, le champion olympique de saber par équipe (1992) Vadym Guttsait, par ailleurs ministre des Sports et depuis une semaine replaçant de Serguei Bubka to head the Ukrainian Olympic Committee. Le sabreur y dénonce la guerre sanglante menée par la Russie against Ukraine, révèle que 179 Ukrainian athletes and coaches perdu la vie en défendant leur pays et speak of genocide after the attack on Wednesday dernier here to plongé the Ukrainians in noir .

« Right now, Russian and Belarusian athletes insistent on their right to freely participate in competitions, does this correspond to the notion of fair-play which is one of the fundamental principles of our sport in particular and of the Olympic movement in general? » écrit-il.

Thomas Bach opens the door to a return of Russian athletes« La Russie n’a jamais adhéré au slogan “Sport is outside politics” »poursuit le président du comité ukrainien, en dénonçant son homologue du comité olympique russe, le sabreur Stanislas Pozdnyakov, selon lequel « c’est un honneur pour les athletes russes de se battre dans la guerre contre l’Ukraine ». Guttsait estimates that the position of the IOC here, after the debut of the battle, to recommandé to ban the participation of Russian and Belarusian athletes in competitions s’inscrit dans « la défense des idéaux de paix et d’humanité ».

Et demande rate aux fédérations nationales de ne pas mettre fin à cette interdiction. « The ban on the participation of Russian and Belarusian athletes in international competitions is evidence of the civilized world’s rejection of violence in accordance with the Olympic ideal and in favor of peace » concludes Vadym Guttsait.

À l’approche des Jeux de Paris 2024, the question of the participation of Russian and Belarusian athletes n’est pas tranchée mais Thomas Bach, president of the IOC a entrouvert récemment une porte. Interview of the Italian newspaper Corriere della Sera in October last, the un expliqué that the CIO doit « think about the future”. Before the detailler: « Il s’agit de faire revenir en compétition des athletes avec un passeport russe qui ne soutiennent pas la guerre, a suggested Thomas Bach. Mais il faut être clair: l’idée n’est pas de réintégrer la Russie. C’est notre dilemme, car nous savons bien que cette guerre n’a pas été déclenchée par les athlètes russes ».

read also : Toute l’actualité de l’escrime

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *