La filière danoise de Brentford, affiliated to Midtjylland

The club anglais de Brentford, owned by Matthew Benham, is affiliated with Midtjylland, which also belongs to the ancient Parisian sporting genius. Trois joueurs de la sélection évoluent d’ailleurs chez les Bees, qui aussi relancé Eriksen en janvier dernier.

Si vous prenez les abeilles pour des loups, alors vous devez parler danois. Vous ne comprenez rien ? Su va vous helper. Brentford, ” The bees “ en anglais, is affiliated with Midtjylland, «Ulvene» en danois, depuis près de dix ans maintenant. The Premier League club is also the best representative in the list of Scandinavian players called up for the 2022 World Cup, with Mikkel Damsgaard, Mathias Jensen and Christian Norgaard. Et ce n’est pas vraiment un hasard.

read also : Avant France-Danemark, les coulisses du retour en grâce by Christian Eriksen

Les Bees ont des yeux et même un pied au Danemark depuis près de dix ans, quand leur proprieétaire, Matthew Benham, a décidé de racheter Midtjylland, un club de première division danoise sans grande référence, en 2014. Depuis, les Loups portent beaucoup mieux leur surnom : ils ont remporté le championnat pour la première fois de leur histoire, l’année suivante de la prize de possession de l’homme d’affaires britannique, ajoutant deux autres titres (2018, 2020) et deux victoires en Coupe (2019 ), 2022) à leur palmarès, désormais bien fourni. Midtjylland, un peu comme Brentford, est aussi devenu un laboratoire pour Benham, dont les méthodes ont été dupliquées dans de nombreux club depuis, à l’image de Toulouse.

De nombreuses passerelles entre Brentford et MidtjyllandThis former merchant, who made fortunes in the City after a peu plus d’une décennie, a choisi de se reconvertir dans les paris sportifs au début des années 2000, lassé du milieu de la finance et persuadé de pouvoir transposer sa facilité avec les chiffres dans ce domaine. Il a réussi là encore – il est aujourd’hui multi-millionaire – avant de s’intéresser à son club de coeur, Brentford, alors en perdition sportive et financière, de soulager ses dettes, d’abord, de le racheter ensuite, d ‘imposer les données comme un moyen de recruitment, et de s’offrir Midtjylland, donc. Il aussi bien profité d’une opportunité, sur le coup, puis imposé une vision, avec la volonté de détenir un club et des satellites.

This season, five joueurs danois évoluent à Brentford comme un symbole – les trois internationaux cités plus haut mais aussi Zanka et Mads Roerslev – et deux autres sont sous contrat mais prêtés, à l’image de Mads Sorensen à Nice. And if at the beginning it did not come from Midtjylland, the bridges between the two entities are nombreuses and the managers of the club anglais apprécient bien le profil des joueurs du pays scandinave, their training and their ease of exporting l’étranger. L’entraîneur de l’équipe première est d’ailleurs danois, Thomas Frank, ancien sélectionneur dans de nombreuses sélections nationales de jeunes des Rouge et Blanc.

read also : L’Equipe Explore : Denmark, le foot autrement

C’est avec les U17 qu’il avait découvert, il ya près de quinze ans, un phénomène, a certain Christian Eriksen. Forcément, il ne l’a jamais oublié et quand la star s’est retrouvée au chômage, après la résiliation de son contract avec l’Inter, en décembre 2021, à la suite de son accident cardiaque survenu quelques mois plus tôt, à l ‘Euro, il lui a proposé de revenir au plus haut niveau sans pression, pour voir, pour sei mois seulement. Eriksen and donc rebondi à Brentford, en janvier dernier, qui s’est alors offered a coup de publicité worldwide. Avec le plus célèbre des joueurs danois.

read also : Group D Fixtures/Results

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *